photos volees
Publié le - 7672 v. -

Regarder les jolies filles dans la rue - voyeurisme

Quel homme peut affirmer qu’il n’a jamais tourné la tête en voyant une fille canon ou simplement en tenue sexy dans tel ou tel endroit ? Et n’ayez pas peur de l’avouer car ce n’est pas un crime et c’est normal. De plus, c’est une action innocente par rapport à ceux qui en font de ce phénomène un hobby ou même un métier. Ces pervers n’hésitent pas à mater les fesses ou culottes des femmes dans les ruelles à l’insu de ces dernières en général.

Il faut avouer que certaine femmes aiment être regardées et pour le plaisir de ces « paparazzi des dessous de femmes ». elles vont jusqu’à s’adonner volontairement à un spectacle d’exhibition tout en ayant l’air de ne rien savoir. Mais un voyeur sait toujours les reconnaitre, de la simple passante sexy à la chaudasse qui a peur de s’aventurer dans les annonces coquine mais volant être remarquée.

Un voyeur, pas de limite

Pour certains observateurs, le voyeur est vu comme une personne ayant une maladie alors que pour d’autres ce ne sont que des individus qui ont envie d’exprimer leurs plaisirs coquins de regarder des jolies filles dans la rue. La limite de leur « exploration » est infinie, toutes les femmes auront leur lot de voyeurisme dès qu’une occasion se présente.

Qu’elles soient en décolleté ou en mini-jupe, en pantalon ou short, le moindre string qui dépasse ou un slip qui se voit à cause des jambes mal-croisés ou les têtons et formes de fesses qui s’aperçoivent à travers un vêtement moulant sont toujours source d’excitation pour les voyeurs dans la rue. Toutes les tranches d’âge et classe sociale y passent. De la jeune écervelée au look provocateur jusqu’à la femme au tailleur classe qui fait montrer sa forme, toutes n’échappent à leur regard attentif.